Enseignement pré-scolaire

Enseignement pré-scolaire

Plan d’enseignement des jardins d’enfants: 

plan00001 plan1 plan2 plan3 plan4 plan5  plan6 plan7

 PLAN D’ENSEIGNEMENT DE LA CLASSE 0 ( = enfants de 6 ans)

1-  Les valeurs éducatives

Le travail éducatif de l'école se rattache aux valeurs suivantes :

  • Le respect de la vie – de soi, des autres et de la nature

Le respect de la vie signifie le respect de soi-même, d’autrui et de toutes les formes de vie actuelles et à venir. Le respect des autres comporte également l’égalité entre les sexes.

  • La tolérance ; l’acceptation de la différence

Par tolérance on entend l’acceptation de la différence. S’y rattachent le respect de ses propres convictions et de celles des autres et la liberté d’opinion. Une personne tolérante sait se mettre à la place des autres.

  • Le sentiment de responsabilité

La responsabilité s’applique à soi-même, aux autres et à l’environnement de vie. Une personne responsable doit savoir évaluer ses propres actions du point de vue des autres et porter la responsabilité de son travail et de ses collègues.

  • L’honnêteté

L’honnêteté envers soi-même et envers les autres signifie la recherche de la vérité et la confiance en autrui.

  • Pluriculturalisme et internationalité

C’est l’appréciation de sa propre patrie et de sa culture ainsi que celle des autres pays, de leur culture et de leur compréhension. C’est également un intérêt pour ce qui se passe dans le monde, des capacités linguistiques, oser et être capable d’avoir des contacts internationaux.

  • L’esprit critique constructif

C’est la faculté de séparer l’essentiel de l’inutile. Il faut avoir le courage de penser et de présenter sa pensée de façon personnelle, c’est l’art de fonder ses opinions et la capacité d’écouter d’autres points de vue.

  • L’esprit coopératif

C’est avoir la capacité d’interaction antre l’école et les familles, entre l’école et la société. C’est un engagement à des objectifs communs et la volonté d’agir dans leur sens.

  • L’esprit d’initiative et de créativité

La créativité signifie la faculté de prendre conscience des problèmes et de les résoudre sans préjugés. Par le processus créatif on essaie de résoudre et la possibilité d’échouer peut survenir. L’esprit d’initiative encourage à montrer ses propres pensées, à agir et réaliser ses pensées de façon responsable.

  • La joie de vivre

C’est la capacité de se réjouir de la vie quotidienne dans un esprit humoristique et avoir une pensée positive pour tout nouvel apprentissage. C’est prendre les différentes possibilités de la vie selon ses propres intérêts.

  • La foi en l’avenir

C’est avoir confiance en soi. C’est savoir gérer sa propre vie et avoir le courage de prendre des décisions concernant sa propre vie. Cela comporte le désir de chercher différentes possibilités touchant sa propre vie. C’est la force de croire en soi malgré les échecs.

 2 - Mise en place de la classe maternelle

2.1 Les objectifs spécifiques et généraux de l’enseignement maternel

L’enseignement se répartit entre le français (90%) et le finnois (10%). Dans l’enseignement maternel, comme dans le reste de l’enseignement du lycée franco-finlandais d’Helsinki, la spécificité est que l’enseignement de la langue française soit dispensé par des enseignants de langue maternelle française. Ce sont des professeurs des écoles de langue finnoise qui donnent l’enseignement du finnois. Chaque classe maternelle a un professeur de français et une aide maternelle finlandaise possédant bien le français.

 2.2 Le concept d’apprentissage

 L’apprentissage est un processus actif avec des objectifs qui recherche des solutions aux problèmes. L’apprentissage se produit non seulement sous la conduite de l’enseignant mais encore par l’interaction dans le groupe avec les adultes et les autres enfants. L’enfant joue un rôle actif en tant qu’apprenant. Il construit une nouvelle connaissance sur une connaissance apprise auparavant et sur la base de notions déjà assimilées. L’apprentissage est influencé par les qualités propres de l’enfant et sa motivation ainsi que le milieu dans lequel se fait cet apprentissage.

2.3 Le milieu de l’apprentissage

 Dans l’enseignement maternel en langue étrangère l’environnement se focalise sur la langue. La langue se voit et s’entend. Toutes les situations ordinaires de la classe maternelle sont en même temps des situations d’apprentissage syntaxique qu’il s’agisse de prendre ses repas, de s’habiller ou de bricoler. L’enfant rencontre le français en agissant dans des situations de communication réelles et importantes avec des adultes et ses camarades. L’objectif est d’utiliser une langue riche et de développer systématiquement le lexique de l’enfant. Cela se produit principalement par interaction avec l’enseignant. L’aide maternelle soutient l’interaction. L’enfant apprend à écouter les adultes aussi bien que les autres enfants. Il apprend également à discuter. Une partie des activités se concentre sur la langue comme les moments pour écouter des histoires, les jeux de langue, le théâtre, le chant ou les comptines.

 Dans chaque classe se trouvent des coins histoires, bibliothèque, jeux, groupe et chaque enfant a son propre pupitre. Le mobilier est facile à déplacer pour servir au mieux les différentes situations. Sur les murs des classes on essaie d’afficher pour chaque thème en question des images suggestives et des textes. Les œuvres d’art des enfants sont souvent exposées dans le couloir aussi. Une salle polyvalente est à la disposition des classes et permet le travail en groupe dans certaines situations.

 On a essayé de planifier une cour de récréation en un endroit invitant au sport et aux jeux. On a laissé à l’imagination un petit bois attenant à la cour. Tout le matériel de jeux et de sport sont vérifiés régulièrement en prenant en considération les exigences de sécurité.

 Le personnel éducatif de l’enseignement maternel doit posséder des principes communs d’éducation. L’enfant doit se sentir en sécurité dans la classe maternelle. Les genoux des adultes sont disponibles à ceux qui le veulent : l’enfant doit avoir la possibilité d’exprimer toute la gamme de ses sentiments.

2.4 Les façons de travailer

 Le travail en classe 0 s’effectue autour de différents thèmes. L’ensemble du matériel utilisé en grande partie provient de méthodes d’apprentissage . Dans cette méthodologie est prise en considération le développement de la langue, les exercices de préparation à la connaissance de la lecture et de l’écriture, les domaines touchant l’habileté physique et les arts (comme la musique, le bricolage, le drame). On utilise un manuel de mathématiques qui couvre différents domaines mathématiques. En plus de ces méthodes, on traite des thèmes proches des enfants et de leur entourage qui les intéressent, du changement des saisons et des fêtes de l’année.

 Pédagogie différenciée

 Une partie de l’enseignement se fait en petits groupes ce qui permet de mieux prendre en considération les niveaux différents des enfants.

Connaissance de la langue orale

En fin de classe 0, l’enfant comprend des consignes, des histoires, des questions simples et peut y répondre. Le lexique de l’enfant augmente et se développe pour favoriser les activités dans des situations quotidiennes ( dans la classe, pour s’habiller, pendant les récréations, les repas et le sport). En fin d’année l’enfant

  • sait formuler des phrases simples (sujet, verbe, objet), des phrases interrogatives, négatives et sait utiliser les mots de liaisons comme ”et, avec, ou..”

  • ose communiquer avec des mots, ose raconter quelque chose, discuter, exprimer son opinion

  • sait parler du passé et du futur

  • sait demander de l’aide

  • se souvient par cœur de chansons, de comptines en en comprenant le sens

  • s’est familiarisé avec les sonorités et rythmes de la langue (sons, intonation), reconnaît les sons et les répète, et en produit avec enthousiasme.

Lecture

Au cours de l’année on encourage l’enfant à s’intéresser à la langue écrite. L’enfant prend goût à regarder, examiner, comparer, s’étonner et append à jouer avec les lettres, les sons, les combinaisons de sons et les mots.

On progresse dans la lecture selon le niveau de développement et les aptitudes de l’enfant.

Grâce aux jeux de sons, de rythmes, etc.. on crée aussi une base pour les apprentissages linguistiques ultérieurs. En fin d’année l’enfant reconnaît les lettres et les mots les plus courants appris et sait les retrouver dans un texte. L’enfant se familiarise avec la ponctuation et l’intonation des phrases interrogatives. L’enfant comprend les mots connus qu’il lit, de courts textes et sait répondre aux questions qui sont faites sur ce texte oralement.. L’enfant sait établir l’ordre chronologique des histoires.

 Ecriture

Les élèves de classe 0 apprennent à écrire leur nom et les noms de leurs camarades en écriture scripte finlandaise. Ces lettres deviennent familières de façon naturelle, et non par ordre alphabétique. Peu à peu l’enfant apprend à reconnaître et à écrire quelques mots sur une ligne. Selon les possibilités, on peut comparer les sons du français et du finnois en coopération avec le professeur de finnois.

 Méthodologie

Tout s’apprend en jouant. L’essentiel de l’activité est fait en petits groupes. Les images sont le support de la langue écrite et des mots, et on en fait le propre lexique de la classe. Les cassettes audio, les disques compacts, les tableaux illustrés, les affiches et les travaux manuels sont des supports de l’apprentissage de la langue étrangère et de la langue écrite.

3.2 Le finnois

La langue de l’enseignement est principalement le français, mais les élèves reçoivent aussi un enseignement hebdomadaire de finnois comme langue maternelle. Dans un environnement bilingue, la signification de la langue maternelle renforce la formation de l’identité culturelle.

 Objectifs et contenus

Les moments d’apprentissage de la langue maternelle ont pour objectif de conforter l’amour-propre de l’enfant en lui donnant la possibilité de s’exprimer et de communiquer dans sa propre langue maternelle. Par là même, l’enfant reçoit les éléments nécessaires à sa pensée et à son expression. Le but de l’enseignement est aussi d’éveiller la conscience et l’intérêt de l’enfant envers les spécificités des deux langues.

On offre aux enfants des sensations émotionnelles et artistiques notamment pendant les moments de lecture. C’est là que l’enfant apprend à écouter et que son vocabulaire se développe. L’enfant apprend à observer la relation entre la langue parlée et la langue écrite. Ainsi se forme la base du développement de la lecture et de l’écriture. On se familiarise avec les rythmes syllabiques typiques du finnois. L’enfant reconnaît les sons qui commencent les mots.

Méthodologie

L’enfant a la possibilité de parler des événements quotidiens et ainsi sa capacité de communiquer se développe, il est encouragé à s’exprimer. Pendant les moments de lecture, l’enfant se familiarise avec la diversité de la littérature pour la jeunesse : les contes, les histoires, les comptines et les poèmes. Les chants ont aussi une part importante car ils développent la compréhension des éléments des phonétiques et rythmiques.

3.3 Mathématiques

 Objectifs et contenus

Les mathématiques font partie de la vie quotidienne. Le calcul est une connaissance de base, mais l’apprentissage de la pensée mathématique est une part importante des mathématiques. Chaque jour nous rencontrons des situations où il est possible d'apprendre les mathématiques. Une des choses les plus importantes est d’apprendre à l’enfant à faire des observations sur des situations, des événements, des figures, des objets.. Ces observations et les connaissances mathématiques apprises permettent de s’exercer à résoudre des tâches données. L’objectif est de guider les enfants à faire quelque chose de significatif, d’intéressant et de ludique.

La base de l’apprentissage est de guider l’enfant à se concentrer, à écouter, et à communiquer; il est important de pouvoir dire aux autres ses propres pensées et ses solutions. Le but est également le développement de la pensée logique et le pouvoir de déduction comme par exemple la perception de mots clés dans des consignes écrites.

Au cours de l’année l’enfant

  • apprend à comprendre des consignes mathématiques et peut suivre des règles

  • s’exerce à observer, à comparer, à classer et à recenser

  • s’initie au système décimal et sait faire correspondre un symbole chiffré et un nombre

  • sait compter en français jusqu’à 20

  • s’initie aux additions de petits nombres ( 0-9)

  • maîtrise les concepts mathématiques en français

  • reconnaît les formes géométriques

  • reconnaît des images tridimensionnelles et sait les reproduire

  • s’exerce à écrire les nombres (0-20)

  • retrouve le nombre manquant dans une série

 Méthodologie

 L’important dans l’apprentissage en classe 0 est de faire des choses concrètes, ce qui se manifeste par l’utilisation abondante de matériel. En jouant librement avec du matériel concret l’enfant trouve des modèles et des régularités à observer. L’enfant peut voir des ressemblances et joindre les particularités d’un modèle à d’autres. En le faisant, il ne faut pas oublier de parler. L’enfant doit apprendre à écouter des consignes et ce que disent les autres, mais aussi à décrire, avec ses propres mots, ses pensées et ses actions.

3.4 Ethique et principes

L’éducation éthique fait partie de toutes les activités et est commune à tout le groupe. Elle part du développement de l’amour-propre et s’élargit aux aptitudes sociales avec les autres humains ainsi qu’avec l’environnement vital. L’éducation éthique s’associe en classe 0 à différentes situations, on la traite avec l’enfant en discutant et en utilisant des jeux de rôles.

L’objectif de l’éducation des principes culturels est de faire connaître aux enfants les façons de célébrer les fêtes aussi bien finlandaises que françaises.

3.5 Sciences naturelles et environnement

 L’objectif des sciences naturelles et de l’environnement est de développer les connaissances des enfants, leurs aptitudes et attitudes qui se rapportent à la nature vivante et non-vivante ainsi qu’à l’homme et son influence sur l’environnement. 

Objectifs et contenus

  • l’enfant s’intéresse à son environnement

  • l’enfant apprend à comprendre son environnement et sa relation avec lui

  • l’enfant a des expériences positives et vivantes de la nature et des phénomènes qui s’y rattachent

  • l’enfant apprend à faire ses propres observations et à faire ses déductions sur leur base ce qui lui permettra ultérieurement de déterminer la réalité de façon rationnelle

  • l’enfant apprend à regarder la diversité de la nature et de l’environnement ainsi qu’à l’apprécier

  • l’enfant grandit et se développe en s’occupant de son environnement et en agissant de façon responsable 

Les thèmes d’étude sont choisis pour qu’ils correspondent aux sujets généraux suivants:

  1. L’homme et sa relation avec l’environnement

  2. Les organismes et leur environnement vital

  3. La terre et l’espace

  4. La matière et les matériaux

  5. L’énergie

 Méthodologie

L’enfant apprend les sciences naturelles et de l’environnement en examinant son propre environnement et ses phénomènes. La connaissance et la compréhension sont produites par l’enfant lui-même et l’apprentissage se base sur ses propres expériences. Il est important que l’enfant se pose lui-même des questions et y cherche les réponses. Le rôle de l’enseignant est avant tout celui d’un guide qui aide et soutient le jeune apprenant. Il approfondit aussi et classe les informations recueillies par l’enfant.

En observant la nature et l’environnement l’enfant fait différentes remarques sensorielles et en tire des conclusions. Une partie des phénomènes naturels est examinée par de petites expériences et des mesures. Par l’observation et les expériences l’enfant apprend à analyser, à classer et à décrire la nature vivante et la nature inerte. Il apprend aussi à fonder et à présenter ses déductions aux autres.

Dans l’étude de l’environnement on utilise comme support des jeux, des pièces de théâtre, des contes et des dessins. La coopération avec la langue et les mathématiques est également possible. Le plus important est de conserver le plaisir de l’apprentissage.

L’assimilation du développement durable exige des façons de faire et des traitements pouvant influencer différemment. Il est important que l’enfant apprenne à l’école des modèles d’actions quotidiennes et concrètes. L’économie de la nature et le recyclage sont pris en considération dans toutes les activités scolaires.

3.6 La santé

L’enseignement en classe 0 fait progresser la santé physique, psychique et sociale de l’enfant, ainsi que sa croissance et son développement. Dans des situations naturelles de la vie quotidienne, on prépare l’enfant à comprendre et être responsable de sa propre santé et de sa sécurité.

On encourage les habitudes alimentaires saines de l’enfant et on lui apprend les bonnes manières à table. Les activités et l’éducation guident l’enfant vers des relations humaines positives et vers un équilibre de la vie affective en évitant la violence. La croissance et le développement de l’enfant se confortent en prenant soin d’équilibrer le travail, le repos et les moments de détente.

3.7 Le développement physique et moteur

Les activités physiques ont une part essentielle dans la journée d’un élève de classe 0. En plus des récréations ou sorties, le programme comporte des cours d’éducation physique en salle ou dehors. L’exercice physique favorise le développement de la pensée et de la compréhension et permet la concrétisation de concepts abstraits. En bougeant l’enfant apprend à maîtriser son propre corps et éprouve des émotions et des expériences de réussite.

Dans les activités physiques diversifiées on tire profit des possibilités offertes par le changement des saisons. L’image du monde s’élargit lorsque l’on fait, par exemple, une excursion dans la nature en automne ou une promenade à skis en hiver dans les environs..

3.8 Art et culture

 Arts plastiques, adresse manuelle

 L’objectif est de donner aux enfants des expériences et des sensations dans les différents domaines de l’art. En arts plastiques et adresse manuelle, on s’initie à différentes techniques, outils et matériaux et on apprend à en prendre soin. On éveille les émotions en faisant par exemple une sortie dans un musée. Les enfants apprennent aussi à apprécier leurs propres productions ainsi que celles de leurs camarades, et on les encourage à s’exprimer de façon diversifiée au travers des thèmes traités.

 Musique

 Les chansons et les comptines sont au programme musical quotidien. Les objectifs de l’éducation musicale sont d’écouter, de se concentrer, de chanter et d’utiliser sa voix ainsi que de jouer avec son corps aussi bien qu’avec des instruments pour rythmer. On vise à développer le sentiment de réussite de l’enfant, la joie et la sécurité, un amour-propre fort, le bien-être au sein du groupe et seul, ainsi que la capacité de se concentrer et d’attendre son tour. Après cela l’enfant se sent bien, frais et dispos pour pouvoir se concentrer sur les autres événements et émotions de la journée. Les leçons de musique pour leur part, aident le développement de la parole et de la maîtrise du corps. Les traditions populaires sont importantes dans le programme par exemple sous forme de chansons et de rondes.

3.9 Les capacités d’apprentissage et de travail de l’enfant

Objectifs

 Avec l’enseignant : L’enfant participe à une conversation guidée. Dans les moments d’enseignement guidés, l’enfant se concentre dans ses activités avec le temps nécessaire. L’enfant sait agir selon les consignes données par l’enseignant. De plus, il sait évaluer avec l’enseignant son apprentissage.

L’interaction avec les autres : L’enfant écoute les autres. En travaillant avec ses camarades, il sait prendre les autres en considération. L’enfant participe au travail collectif et se sent responsable de son propre travail. Il apprécie son propre travail et celui des autres. L’enfant suit les consignes communes ainsi que les bonnes manières.

Travail autonome : L’enfant se met au travail, l’achève selon ses capacités et les consignes données. Il sait demander de l’aide en cas de besoin. L’enfant prend soin de ses affaires et des tâches en fonction de son âge.

 EVALUATION 

    1. Evaluation de l’enfant en classe 0

Les enfants apprennent de nouvelles choses le mieux quand ils sont conscients de leur propre apprentissage, du fait que leur propre rôle actif est central. L’image du moi de l’enfant en tant qu’apprenant influence sa façon d’apprendre. Une évaluation réussie fait progresser et approfondir le processus d’apprentissage et de développement.

En classe 0, l’évaluation est une partie naturelle de l’interactivité entre l’enfant et l’enseignant. Le jugement de l’enseignant sur les progrès, les connaissances et le développement de l’enfant sont essentiels dans l’évaluation. Au mieux, l’enfant reçoit un jugement qui conforte l’image de son moi de façon active, pouvant influencer tout le cours de sa vie. Les facteurs clés du développement positif de l’image du moi, ne sont pas uniquement les expériences réussies, mais aussi le fait de savoir que l’on sait et qu’on est capable de se débrouiller même dans des situations difficiles.

L’évaluation en classe 0 est un ensemble qui encourage et souligne les côtés forts de l’enfant. Les conversations de retour ou d’évaluation avec les parents se font une ou deux fois par an.

Le bulletin

En fin d’année, l’enfant reçoit un bulletin de participation où sont évaluées verbalement ses capacités de travail et d’apprentissage.

    1. L’auto-évaluation de l’enfant

L’évaluation par portfolio est un outil naturel de l’auto-évaluation de l’enfant en classe 0. Le portfolio (dossier de croissance) est une collection diversifiée des travaux de l’enfant où se voient l’apprentissage et le développement individuel et social de l’enfant. Il est important que l’enfant puisse présenter ses propres travaux et se réjouir de ses connaissances. Il faut se souvenir que l’évaluation n’est pas un jugement mais un outil pour se développer et s’améliorer.

    1. L’évaluation continue des activités accomplies

Le plan d’enseignement est complété chaque année par un plan de travail concernant l’organisation de l’enseignement (décret § 9 de l’enseignement fondamental). On y indique tout ce qui se rapporte à l’organisation de la classe 0 et les objectifs particuliers qui ont été fixés pour l’année scolaire.

Le suivi du plan d’enseignement et son évolution sont un processus continuel dans l’établissement. Grâce aux conversations avec les parents et les échanges d’idées lors des rencontres entre parents et professeurs, nous établissons ensemble des projets communs éventuels.

5 COOPÉRATION AVEC DIFFÉRENTS GROUPES  

5.1 Coopération avec les personnes participant à l’enseignement en classe 0

 Même si dans le groupe seul l’enseignant est responsable de l’enseignement et de l’éducation, toutes les personnes qui travaillent avec les enfants sont partiellement des éducateurs. Le point de départ de la réussite de l’enseignement en classe 0 est l’ensemble des éducateurs, leur coopération active et leur interaction.

Les réunions et les conversations régulières facilitent la réalisation de l’éducation quotidienne pour ceux qui travaillent. En se réunissant, on crée une langue et des pratiques communes. 

5.2 Coopération avec le jardin d’enfants et avec l’enseignement fondamental

Les classes maternelles sont situées dans la même aile que le jardin d’enfants géré par les Amis de l’École française ce qui favorise les contacts quotidiens. Une fois par mois le personnel du jardin d’enfants et des classes 0 se réunissent pour traiter de questions pratiques, de thèmes communs et de points concernant l’éducation et l’apprentissage.

La coopération avec le reste de l’enseignement fondamental se concrétise par les réunions de professeurs, les samedis de travail ainsi que tous les événements qui se passent à l’école. De plus, les enseignants des classes du jardin d’enfants, des classes 0, 1 et 2 forment un groupe de travail qui traite de questions touchant toute l’école. 

5.3 Coopération avec les familles

Ce sont les parents les principaux responsables de l’éducation des enfants. La coopération entre l’école et la famille soutient le travail éducatif de la famille et du professeur.

En automne on organise une rencontre avec les parents au cours de laquelle on présente les objectifs de la classe 0 et les méthodes pédagogiques utilisées. Les parents ont également la possibilité de venir s’entretenir de leur enfant avec l’enseignant lors du quart d’heure familial. Au printemps l’enseignant rencontre les parents individuellement pour évaluer les progrès de l’enfant. En cas de besoin d’autres rencontres avec les parents sont organisées.

Les contacts ont lieu quotidiennement par le carnet de correspondance, par téléphone, courrier électronique ou personnellement à l’arrivée ou au départ de l’enfant. Les parents sont les bienvenus comme accompagnateurs lors des excursions ou autres activités exigeant la présence d’adultes.

Une fois par an, on organise en coopération avec le jardin d’enfants, une journée portes ouvertes pour les parents. A cette occasion les parents peuvent venir voir les travaux de leurs enfants.

5.4 Les services de soutien de l’enseignement

Le point de départ de l’enseignement en classe 0 est que l’on réponde le plus tôt possible aux besoins particuliers de soutien de l’enfant. Pour intervenir tôt et agir pour prévenir il faut trouver et reconnaître les besoins de soutien particuliers de l’enfant comme facteurs de risque liés à la préparation à l’apprentissage et à l’apprentissage lui-même.

Les exigences d’une école de langues insistent spécialement sur la clarté de la prononciation de l’enfant. On guide l’enfant après toutes sortes d’exercices d’articulation vers un orthophoniste en cas de besoin. De même on aide ceux qui ont des difficultés de compréhension et d’expression orale. 

Les enfants qui éprouvent des difficultés d’attention et de concentration, motrices ou traits ralentissant l’apprentissage doivent dans une phase très précoce suivre un soutien pédagogique spécialisé et de rééducation. On planifie l’environnement pédagogique pour que l’enfant puisse participer à l’enseignement de façon la plus équilibrée possible.

Le groupe de soutien des élèves de l’école s’occupe des enfants et agit en coopération avec les parents et les autres experts.

ANNEXE 1

Evaluation   

En réalisant l’enseignement il faut évaluer en même temps la réalisation du plan d’enseignement et les solutions faites pour son bon déroulement. Sur la base de l’évaluation on le vérifie et on le développe encore. L’évaluation se rattache étroitement aux objectifs exprimés dans le plan d’enseignement. Systématiquement il faut évaluer aussi ce qui est écrit comme objectifs. L’évaluation comporte au moins les points de vue suivants :

  1. Evaluation du niveau d’organisation

  • la capacité de service et de fonctionnement de l’enseignement de la classe 0

  • le fonctionnement du plan d’enseignement

  • la gestion par rapport aux résultats obtenus

  • les résultats apportés par l’enseignement en classe 0

  1. Réalisation des valeurs et de la vision

  • comment les valeurs convenues apparaissent dans la pratique

  • comment se réalise la vision

  • comment la coopération se concrétise

  • comment les principes essentiels se réalisent

  1. Evaluation du plan d’enseignement

  • clarté et utilité du plan d’enseignement

  • comment utiliser le plan d’enseignement

  • comment on réalise (on suit) le plan d’enseignement

  • l’utilité du processus d’établissement du plan d’enseignement

  • comment se fait l’évaluation continuelle et évolutive du plan d’enseignement

  1. Evaluation de l’enseignement

  • comment le plan d’enseignement guide l’enseignement et sa réalisation pour le développement de l’enseignement en classe 0 selon les objectifs fixés

  • comment s’est réalisée l’intégration

  • comment les propositions d’évolution sont nées

  • comment faire pour prendre l’enfant comme point de départ

  • quel est le rôle de l’adulte

  • comment se réalise la formation continue des enseignants et comment cela permet le développement de l’enseignement

  • comment fonctionne le milieu dans lequel se fait l’enseignement de la classe 0

  1. Evaluation du fonctionnement de l’équipe pédagogique

  • organisation de l’équipe pédagogique

  • direction de l’équipe pédagogique

  • fonctionnement de la coopération

       6. Travail de l’enseignant

  • contact avec l’enfant

  • écoute de l’enfant

  • observation de l’enfant, sensibilité à déceler les besoins de l’enfant

  • expression des émotions en groupe, tolérance

  • interaction en groupe

  • capacité de coopération avec les familles et les collègues

  • planification et mise en œuvre du travail

 

 

Kirjoita uusi kommentti: (Napsauta tästä)

123kotisivu.fi
merkkiä jäljellä: 160
OK Lähetetään.
Katso kaikki kommentit

| Vastaa

Uusimmat kommentit

13.09 | 12:41
Vidéos on saanut 1
Tykkäät tästä sivusta